· 

Steeven Jean-Yves Zamor : "Your Angel se veut une fenêtre sur le monde."

Steeven Jean-Yves Zamor et quelques-uns des mannequins lors de l'édition 2011 Your Angel Models Search. (Photo : Georges-Emmanuel Arnaud)
Steeven Jean-Yves Zamor et quelques-uns des mannequins lors de l'édition 2011 Your Angel Models Search. (Photo : Georges-Emmanuel Arnaud)

Steeven Jean-Yves Zamor est à la tête de l'agence Your Angel créée en 2008 en Martinique. Cette agence de conseil en communication et scouting spécialisée dans les métiers de la mode Your Angel est à la recherche de nouveaux visages. Ce samedi 19 mars, elle organise à la Creole Beach Hôtel au Gosier, la 3e édition du concours de mannequins Your Angel Models Search. Un second casting aura lieu en Martinique le 26 mars. 

 

Après un parcours dans les finances internationales, vous décidez de changer de cap et de vous orientez vers le secteur de la mode. Qu'est-ce qui vous a poussé à créer l'agence Your Angel ? 

De part mon enfance, j’ai baigné dans l’univers de la mode. De plus, j’aime l’esthétisme de l’homme et de la femme noir. J’avais envie de valoriser cette beauté qui me tient à cœur et ainsi révéler toutes ses richesses et spécificités aux yeux du monde. Mon métier m’a permis de comprendre qu’on avait aussi une mission de réparation de l’identité noire et que notre représentativité ainsi rétablie, redonnait de la fierté et de l’ambition à notre communauté au sein de la culture occidentale.

 

Quel en est son objectif ? 

L’agence Your Angel offre un tremplin à de jeunes Antillais pour construire une carrière de mannequin à l’international. Au-delà du simple métier de mannequin, cette aventure développe l’humain, les connaissances et l'ouverture sur le monde, des rencontres qui permettront à court ou long terme, de se positionner sur des métiers de reconversion, peut être jamais imaginés ou jugés inaccessibles depuis nos îles. Your Angel se veut une fenêtre sur le monde, où on peut se dire que tous nos rêves peuvent se concrétiser. Nous voulons être un exemple et un espoir pour la jeunesse locale, car Dieu merci, il y a plein de talents sur nos terres. Nous ne sommes pas que bons pour les faits divers dans les quotidiens. Peu importe le niveau social ou scolaire, si on a la volonté de réussir et saisir la chance de sa vie, on peut être un Your Angel.

 

Après 2011, 2015, vous revenez cette année pour une 3e édition du concours Your Angel Models Search. Sur quels critères vont être jugés les candidats ce samedi ? 

Les candidats seront jugés sur les lignes du corps, les proportions, leur motivation, attitude et leur dynamisme.

 

Trois jeunes filles vont être sélectionnées en Guadeloupe puis trois autres le 26 mars en Martinique. Comment vont se dérouler les jours à venir pour ces finalistes

Les trois finalistes de Guadeloupe seront invitées en Martinique pour intégrer une Académie de formation de 8 jours tout frais payés du 27 mars au 3 avril. Au programme avec des coaches, elles suivront des cours de nutrition, de cuisine, d'estime de soi, de savoir vivre, etc. Un programme complet pour donner des outils afin d'être un excellent mannequin professionnel.

 

La grande finale aura lieu le 3 avril à l'hôtel Bakoua aux Trois-Îlets en Martinique. Que va t-il se passer pour la gagnante ?

À la suite du concours, la gagnante remportera son contrat avec Your Angel, un contrat publicitaire avec Caresse Antillaise, et un billet d'avion pour débuter sa carrière à Paris ou New York. Pour cette édition 2016, Serkan Cura, designer haute couture et des tenues du show Victoria'S Secret pourrait offrir à la gagnante son premier défilé dans la haute couture parisienne en juillet.

 

Les futurs mannequins sont-ils essentiellement recrutés lors du concours « Your Angel Models Search  » ou procédez-vous également aux castings sauvages ? 

Le « Your Angel Models Search » est notre événement médiatique annuel par lequel nous recrutons essentiellement. Cependant, en sillonnant les routes des Antilles, nous pouvons effectivement faire de belles découvertes lors de « castings sauvages ».

 

Comment intervient votre agence dans leur carrière ? Quel est le suivi ?

Your Angel est à la naissance des carrières, en passant par le développement de l’image jusqu’à la consolidation de la carrière. Nous apportons un suivi complet auprès de nos mannequins. Être un Angel cela s’apprend avec nous. Nous proposons des cours de démarche, de poses. Nous transmettons les codes du métier. Nous travaillons sur le renforcement et l'estime de soi, le lancement de la carrière avec un suivi complet, nous conseillons et gérons l'image du mannequin et il y a également un management personnalisé. 

 

Depuis les débuts de l'agence, combien de mannequins évoluent à l'international ?

Ils sont une quinzaine à évoluer à l’international.

 

Quels sont, selon vous, les critères pour réussir dans le milieu ?

Pour réussir, il faut développer une intelligence, une écoute et s’adapter aisément aux différents milieux et clients côtoyés. Il faut sans hésiter apprendre l'anglais, c’est la langue internationale du business. Il faut être patient et déterminé, sinon, on abandonne vite. Autre passeport important, il faut avoir un corps aux mensurations requises, une belle peau, avoir une hygiène sportive et alimentaire.

 

Quel est votre plus beau souvenir dans le milieu ? Pourquoi ?

Mon plus beau souvenir est d'avoir été en backstage et d'avoir pu assister au défilé Lanvin printemps-été 2011 avec mon mannequin Mélodie Monrose. La bande son du défilé clôturait le show avec un mix de Janet Jackson mélangé à des sonorités tribales. Et là, cinq beautés noires fermaient la cabine (Ajak Deng, Mélodie Monrose, Janeil Williams, Atui, et Jourdan Dunn). Elles étaient sublimes, fortes, avec une démarche assurée et soutenue, des regards de tueuses. Je me sentais fier d’être noir et fier d’être agent de mannequins noirs, car l’élégance et le chic étaient décuplés sur leurs peaux et silhouettes. Je me suis dit au fond de moi, que la machine était lancée et que j’étais à ma place, la bonne. Plus personne ne nous dirait que notre beauté n’est pas belle, car c’était évident. Je pense que c’est cette évidence qui doit gêner d’ailleurs.

 

Justement en tant qu'agent, à quels obstacles êtes-vous confronté ?

Je rencontre des obstacles de quotas pour les shows et certains jobs. Dieu merci cela a changé ces deux dernières années. Cependant pointe déjà son nez le problème de la saturation du marché. Aujourd’hui, les mannequins noirs commencent à être tendance et tout le monde veut en lancer. Du coup, les spécialistes de ce type de beautés comme moi sont en forte concurrence.

 

Vous rencontrez des difficultés et il en est de même pour les mannequins (cas récent du mannequin Aamito Stacie Lagum). Aujourd'hui, quelle est la place du mannequin noir dans la mode et que faudrait-il pour faire changer les mentalités?

Le mannequin noir commence à dominer et à s’imposer dans la mode. Les clients se rendent de plus en plus compte du poids de son impact. Les nouvelles Top Noires sont de plus en plus belles, intelligentes et professionnelles. Une culture de l’excellence est née et de façon subtile, elles mettent une pression positive sur le secteur. Comme je le répète à mes mannequins : « Qu’ils le veuillent ou pas, ils seront obligés de vous booker car vous êtes bons et irréprochables. » Malheureusement, le mannequin noir doit être quasi parfait et surpasser les autres. Pour changer les mentalités il faut continuer d’exister et de briller davantage. Ce qui est notre ambition pour encore longtemps. Il nous faut aussi rétablir la vraie histoire, pas celle réécrite par les colons ou l’occidental. Notre génération et les nouvelles ont besoin de ce terreau de la vérité pour partir à la conquête du monde avec lucidité et détermination, en ayant connaissance de l’histoire de nos racines. Plus de complexes, plus de honte, nous sommes les héritiers d’une culture noire riche et belle avec un parcours chargé d’émotions. Nos aînées, Naomi Campbell, Iman Abdulmajid-Bowie, Bethann Hardison assurent l’écho de nos voix et continuent à bousculer les portes pour notre visibilité. Avec l’aide du fashion editor et styliste Edward Enninful de W MAGAZINE par exemple, les filles noires ont encore une très belle et forte vitrine sur le monde de la mode et du luxe. Black Is Beautiful.

Propos recueillis par Célia LABRY

 

Estelle Enette, gagnante de l'édition 2015, égérie de la nouvelle campagne Black Up 2016. (Photo : Robert Jaso)
Estelle Enette, gagnante de l'édition 2015, égérie de la nouvelle campagne Black Up 2016. (Photo : Robert Jaso)
Axel Serine, mannequin international Yoour Angel. (Photo DR)
Axel Serine, mannequin international Yoour Angel. (Photo DR)
Mélodie Monrose, mannequin international Your Angel. (Photo : H&M)
Mélodie Monrose, mannequin international Your Angel. (Photo : H&M)

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Handrews (mercredi, 12 juillet 2017 01:09)

    Bonjour,
    Je m'appelle Caroline handrews responsable d'une agence de models (es) et mannequins de 14-30, basée à Troyes.
    Je vous propose des model (es) en vue de castings pour des prestations publicitaires, ou des défilés de mode
    Mon compte instagram :Caroline-handrews -models-pub

    Mon tél 0629831733