· 

Kevin O'Brian et Mounia dévoilent L'Extrême Bonheur

Mounia Orosemane, artiste et ancienne égérie d'Yves Saint-Laurent et le styliste Kevin O'Brian en plein bonheur à la fin du défilé. (Photos : Célia Labry)
Mounia Orosemane, artiste et ancienne égérie d'Yves Saint-Laurent et le styliste Kevin O'Brian en plein bonheur à la fin du défilé. (Photos : Célia Labry)

Jeudi 20 décembre, le styliste martiniquais Kevin O'Brian a présenté en collaboration avec Mounia, ancienne égérie du couturier français Yves Saint-Laurent, sa collection L'Extrême Bonheur, à l'hôtel Arawak, au Gosier 

Deux ans, que le public attendait de découvrir les nouvelles créations de Kevin O'Brian. Après une collection croisière Summer Cruise 2016, le styliste est revenu avec la collection L'Extrême Bonheur en collaboration avec Mounia Orosemane, ancienne égérie d'Yves Saint-Laurent, pendant quelques années. L'Extrême Bonheur est l'association de ces deux « artistes complémentaires ». Lui dans la mode, elle aujourd'hui reconvertie dans la musique et la peinture. « On ne sera peut-être pas dans l'émotion mais dans l'extrême bonheur parce qu'on a juste envie d'en donner aux gens », soulignait le styliste quelques minutes avant son défilé.

Après un happening de Mounia, qui a dévoilé quelques-unes de ses œuvres dansant devant celles-ci, le public a pris place pour le show tant attendu.

Une collection artisanale, dans laquelle le créateur s'est attaché à travailler des techniques anciennes notamment au niveau de l'entoilage de ses tenues. Exit donc les grands volumes pour cette nouvelle collection, où le blanc était quasi-inexistant. Kevin O'Brian a joué la carte du minimalisme. Les mannequins portent un maquillage nude et sont coiffés d'un chignon. Nul besoin d’accessoires, les tenues se suffisent à elles-mêmes. Les premier modèles en brocart sont scintillants comme un petit clin d'œil à l'approche des fêtes de fin d'année. Mais rien d' « ostentatoire » pour autant. « J'avais une envie de lumière, de donner aux gens des choses qui pétillent dans les yeux », complète le styliste.

Les épaules sont structurées, les décolletés plongeants. Et tout doucement, cet univers de lumière laisse place à un autre plus coloré avec des créations en satin de soie, où se même habilement la peinture en relation avec le thème de la soirée.

L'ancienne égérie Mounia, ponctue le défilé de ses passages pendant lesquels elle virevolte, joue avec le tissu afin de le faire vivre à sa façon. Pour couronner ce show de haute couture, Kevin O'Brian a amené le public dans un monde où la couleur a laissé place au noir avec des créations faites de satin duchesse, et où le blanc et la dentelle font une timide apparition. Là, on y voit des formes architecturales, des superpositions qui donnent un rendu hyperstructuré comme laissait entendre quelques minutes plus tôt, Kevin O'Brian.

Célia Labry

Écrire commentaire

Commentaires: 0