· 

Kob Resort 21/22 : l’élégance d’une femme libre

Après plus d’un an et demi loin des podiums, en raison de la crise sanitaire, le créateur Martiniquais Kevin O'Brian (KOB) est revenu sur le devant de la scène, début juillet, avec sa nouvelle collection Kob Resort 21/22. 

La crise sanitaire n’aura pas eu raison de Kevin O’Brian, encouragé par ses clientes, à poursuivre son travail de création pendant cette période particulière. Pour sa nouvelle collection Kob Resort 21/22 composée d’une quarantaine de modèles, le styliste a misé, une fois de plus, sur la simplicité. Une simplicité oui, mais tout en élégance. « Pour moi, le Resort n’est pas l’espace où on peut faire de grandes démonstrations techniques », confiait le créateur avant son défilé. Et de poursuivre : « Techniquement, il n’y a rien d’extraordinaire. Ce n’est pas là, où on va trouver de la grande couture, des choses complexes… En revanche, j’ai joué sur d’autres choses. J’ai joué sur une seule femme, qui pourrait porter toute cette garde-robe avec beaucoup de simplicité et énormément d’élégance. »

La femme Kob Resort 21/22 est libre, a envie de rêver, de voyager, de s’affranchir de la situation actuelle sans pour autant être rebelle.

 

Une féminité suggérée

Qui dit collection balnéaire, dit cadre exceptionnel. Kob a choisi la plage de l’hôtel Arawak situé dans la commune touristique du Gosier.

Quelques mètres séparent le public de la mer, bercé par le bruit des vagues en ce début de soirée. L’air marin, l’ambiance, tout, invite à l’évasion, à vivre le temps de ce défilé, une parenthèse dans le quotidien.

Les premiers modèles avancent sur le sable au rythme de Rêves et voyages de Sonny Troupé.

La féminité est à son paroxysme : longue queue de cheval ornée d’un anneau, espadrilles compensées nouées à la cheville, grosses créoles, colliers et bijoux imposants quand il le faut. Au fil des passages, ils se feront plus discrets laissant le vêtement parler de lui-même.

La fluidité est présente dans tout le vestiaire, laissant la femme KOB libre de ses mouvements, elle qui est libre dans tête, sa façon de vivre. Les tenues amples et légères en voile de coton, mousseline sont ceinturées pour certaines par de la corde rappelant l’univers marin. Qu’elle porte une robe, un ensemble pantalon ou short, la femme KOB assume qui elle est. La transparence des matières choisies par le créateur ainsi que la coupe subtile et échancrée de certains modèles suggèrent cette féminité. Les imprimés se font discrets dans cette garde-robe, où le styliste a misé sur l’assemblage de matières, des couleurs, des manches overzise, des hauts asymétriques…

Après 28 ans de carrière, Kevin O'Brian est dans la suite logique de son avant dernière collection Resort 2020.

Revenir à l’essentiel sans fioritures, tout en continuant à surprendre et à poursuivre son art pour toujours sublimer la femme.

Célia Labry

Écrire commentaire

Commentaires: 0